Société des lettres de l'Aveyron » Blog Archive » Jean de Colonges « Mémoires d’un juge mage du Rouergue pendant les guerres de Religion (1561-1587) »

8 juin 2019 Christian Fugit - Louis d'Arpajon (1590-1679), un grand seigneur du Rouergue, protecteur et proche des mathématiciens. Louis Mercadié - La dynastie des peintres Grandon (XVIIe-XVIIIe siècle). Marie...

Lire la suite

Montaigne, un homme libre au coeur des guerres de religion Conférence animée par Mme Arlette Jouanna, professeur émérite d'histoire moderne, Université Paul-Valéry, Montpellier III le Vendredi 17 mai 2019, à 20 h 30, à l’auditorium du Centre...

Lire la suite

Images ruthénoises de la France de Vichy Conférence animée par Mme Françoise Jarrige, MM. Jean-Philippe Marcy et Jean-Pierre Bauguil, historiens le Vendredi 24 novembre 2017, à 20 h 30, à l'auditorium du Centre départemental culturel,...

Lire la suite

18 novembre 2017 Christian Bernard - Le botaniste Hippolyte Coste (1858-1924) : une référence toujours d'actualité. Vincent Besombes - Le massacre de  Sainte-Radegonde (août 1944). Analyse des fonds iconographiques...

Lire la suite

Les Aveyronnais sur tous les fronts 1914-1918 LES AVEYRONNAIS SUR TOUS LES FRONTS 1914-1918 La Société des lettres, sciences et arts de l'Aveyron est heureuse de vous convier à  une conférence le 29 septembre 2017 et une journée d'étude...

Lire la suite

  • Prev
  • Next

Jean de Colonges « Mémoires d’un juge mage du Rouergue pendant les guerres de Religion (1561-1587) »

Posté le : 10-12-2011 | Par : Société des lettres | Dans : Publications, Travaux de recherche

Jean de Colonges, Mémoires d’un juge mage du Rouergue pendant les guerres de Religion (1561-1587),
publiés par la Société des lettres, sciences et arts de l’Aveyron et la Société des Amis de Villefranche et du Bas-Rouergue, collection des Archives historiques du Rouergue XXIX, 2011, LXXI-97 p.
DISPONIBLE 21 euros (+ frais de port)

 

Edition critique par Simone de Colonges.
Préface d’Orest Ranum, professeur émérite d’histoire moderne à l’Université Johns-Hopkins (Baltimore, États-Unis)

 

Pris dans la tourmente des guerres de Religion, la violence des conflits politiques exacerbés, les épidémies de peste, Jean de Colonges (1537-1587), officier royal, maître des requêtes du duc d’Anjou, mais aussi de Marguerite de Valois, reine de Navarre, puis juge mage du Rouergue, fait face à la « calamité du temps« .
Entre catholiques et huguenots, ligueurs et brigands, entre prérogatives des pouvoirs locaux et ordres de missions des derniers Valois, Jean de Colonges est resté fidèle à sa dignité d’officier royal, celle du garant de l’unité de l’État et du maintien de l’ordre dans un pays divisé contre lui-même.
En 1587, dans un certain désarroi, confronté aux brigandages, prises d’otages, sièges de villes, grands mouvements de troupes, misères et pestes, faveurs jalousées et calomnies, le juge mage, conscient du « notoire danger de la vie », confie dans ses Mémoires le portrait qu’il entend laisser de lui-même.
Ce récit, sauvé de « l’injure du temps », inestimable écrit du for privé, nous livre un précieux témoignage des temps les plus troublés de notre histoire.